Clair(e) et (le) net. Les réflexions d'une techno-fille sur le web, et les TIC…

Archives de août, 2012

Le point sur Pinterest

English: Red Pinterest logo

Le logo de Pinterest (Photo credit: Wikipedia)

Pinterest, qu’est-ce que c’est ?

Pinterest, c’est un site de partage de contenus lancé en 2010.
Ce réseau permet aux utilisateurs (« pinners ») « d’épingler » (« to pin » in English) et  de partager des images/photos sur un tableau de liège virtuel (« board ») et  ainsi d’interagir avec d’autres membres.
Vous pouvez par exemple aimer un pin (avec un <3) ou le repinner. Ou encore, suivre ( follow) les tableaux des autres, tableaux qu’ils auront classés par thème, comme vous. Bref, avec Pinterest vous créez une vitrine virtuelle de vos goûts et de vos intérêts.

Au départ,  il fallait être parrainé par des membres de Pinterest … Mais « CommentCaMarche » nous annonce le jeudi 9 août 2012  que l’inscription est  désormais ouverte à tous !

( Source : Pinterest : les inscriptions ouvertes à tous les utilisateurs.)

Jusqu’ici disponible uniquement sur invitations d’autres membres, Pinterest est désormais ouvert à tous les utilisateurs : ceux-ci peuvent accéder au réseau avec leurs identifiants Facebook ou Twitter, ou en créant un compte avec leur adresse email.

Très généraliste au départ, Pinterest est de plus en plus utilisé par les entreprises pour communiquer sur leurs produits, ou générer du trafic vers leur site web.

Selon une étude publiée par Shareholic en juillet, Pinterest dépassait ainsi Twitter en termes de trafic référent au mois de juin.

Est-ce que cela vaut le coup ?

Si vous êtes une ou une « visuel(le) » ou si comme moi, vous aimez les post-it, si vous aimez découper des photos,  les afficher et vous faire des pense-bêtes sur des feuilles volantes, c’est amusant, et plus ordonné / écologique que le papier (quoique…).

L’utilisation est simple. A noter que les « pinners » sont principalement anglo-saxons au moment où je vous écris…  et que le système n’existe pas en français, seulement en anglais. Cependant, ce n’est pas bien compliqué de traduire les termes utilisés par Pinterest. Vous trouverez tout de même ci-dessus un lien pour commencer Pinterest « sans douleur ».
Une fois que vous avez « pinné », vous pouvez choisir de vous arrêter, de visualiser ce pin sur votre tableau, et de partager votre travail sur Twitter ou Facebook.

En conclusion 

Tout dépend de l’usage qu’on fait de Pinterest !
Je ne suis pas encore tout à fait convaincue de l’intérêt de Pinterest en tant qu’utilisatrice, même s’il m’arrive de repinner.
J’ai l’impression que de nombreux utilisateurs fonctionnent « au coup de coeur ». Etant déjà inscrite à un grand nombre de réseaux sociaux, je trouve Pinterest assez chronophage.
Ceci est mon avis, mais ouvrir un compte sur Pinterest est un bon calcul en termes de référencement pour les entreprises (voir l’extrait de « CommentCaMarche » plus haut.
D’autre part, Pinterest fait vendre, de tout –  et pas que des robes de mariées ou des cupcakes  ( une chose qui lui a été souvent reprochée : apparemment les femmes ( en particulier les mères de famille américianes) se seraient emparées de Pinterest (source : LeMonde.fret l’auraient fait évolué  vers des « trucs de filles ».
Si cet article vous a plu, vous pouvez le partager, et pourquoi pas « l’épingler » sur Pinterest !

LIENS

[Coup de coeur] Mes Bonnes Copines.com

Mes Bonnes Copines, késako ?

Le 15 juin 2012 ,  une plateforme dédiée aux femmes est née  :  www.mesbonnescopines.com,
MBC,  c’est le premier réseau social d’entraide entre femmes !

Pour qui ?

Ce  réseau social s’adresse aux femmes et plus spécialement « aux femmes qui doivent jongler entre toutes leurs vies : leur travail, leurs responsabilités, leurs enfants, leur maison, leurs engagements etc. Bref, à toutes ces superwomen qui parfois auraient bien besoin d’un petit coup de pouce.  »

Qu’est-ce qu’on y fait ? « Des coups de pouces entre superwomen ».

L’idée, c’est de s’entraider et de profiter chacune des talents de chacune. Il s’agit de créer un réseau féminin d’échanges de savoirs ou de compétences.  Concrètement, il s’agit de donner des coups de pouce gratuitement, je précise. Un coup de pouce rendu permet d’obtenir une bizz (un bisou vrituel) en remerciement, et cette bizz obtenue permet de bénéficier alors d’un nouveau coup de pouce.  A l’instar des RERS (réseaux d’échanges réciproques de savoirs),  il n’y a pas d’échelle de valeur dans les coups de pouce : cela peut aller de la garde d’enfants à un coup de pouce dans le domaine professionnel.

Mes Bonnes Copines est un site qui prouve que  la solidarité féminine existe encore et pourrait bien se développer grâce au Web, les femmes étant de très grandes utilisatrices des réseaux sociaux.

J’espère vous parler vous donner très prochainement des nouvelles de ce site, et vous communiquer ma propre expérience !

Le site fonctionne sur un système de marrainage.

Etant membre du réseau, je peux vous marrainer ! Que les futures bonnes copines intéressées n’hésitent pas à me faire une demande en commentaire ci-dessous (ou par mail/tél etc. pour celles qui me connaissent « in real life »).

En résumé, je vous communique le flyer officiel de Mes Bonnes Copines.

Pour en savoir plus sur le projet Mes Bonnes Copines : 

Interview de Florence Haxel, Co Fondatrice de Mes Bonnes Copines

Où trouver Mes Bonnes Copines sur le net ? 

Portrait de Community Manager

En complément de mes propres posts sur le sujet, voici un article partageant l’étude de @RegionsJob ! Une enquête métier rondement menée.

LittleWebAddict : blog-bazar

Community Manager mind

Représentant de son entreprise sur les plateformes sociales, le Community Managera le vent en poupe ! Mais qui est-il ? Que fait-il ? Où travaille-t-il ? Combien gagne-t-il ? Toutes ces questions ont longtemps agité les esprits curieux du web et d’ailleurs…Eh bien, retrouvez toutes les réponses à vos questions dans le slideshare qui va suivre ! Merci et bravo @RegionsJob !

 

View original post

Communiqué 123people : Ne vous faites pas virer à cause de vos photos de vacances

123people – Communiqué de presse 31 juillet 2012

Etude 123people

Ne vous faites pas virer à cause de vos photos de vacances !

Selon un sondage mené par 123people, le plus important site spécialisé dans la recherche de personnes, près de 47% des Français partagent leurs photos de vacances sur les réseaux sociaux. Par mégarde, ces publications peuvent engendrer de nombreux problèmes inattendus : conflits avec son employeur, son conjoint, les institutions sociales, etc. sont une infime partie des conséquences possibles causées par un manque d’expérience sur le partage de contenus personnels sur Internet.

Les recherches menées par 123people en Juillet 2012, ont montré *, que sur les 77% des internautes français qui utilisent les médias sociaux, 47% d’entre eux ont admis y partager leurs photos de vacances. Les médias sociaux deviennent notre « vie parallèle », il est donc naturel que nous voulions échanger nos souvenirs de vacances en ligne.

« Beaucoup d’entre nous oublient, que tout le contenu que nous publions sur Internet peut être aussi bien vu par notre employeur, les enseignants, ou toutes les personnes qui recherchent des informations sur nous même », explique Alexandra Senoner, Responsable de la Communication de yelster digital.
« Bien que cette prise de conscience soit en pleine croissance, beaucoup de gens ne réalisent pas la gravité des conséquences du partage d’une photo en bikini ou avec un cocktail. Avec les appareils mobiles, nous partageons une image sur les réseaux sociaux en une seconde. Une seconde où nous risquons de perdre notre emploi ou nos amis », avertit Alexandra Senoner.

Pour toutes ces raisons, il est primordial de choisir soigneusement les images que nous partageons. « Il est également important d’examiner systématiquement les informations et les photos qui peuvent être trouvées sous notre propre nom », rappelle Alexandra Senoner.

Comparaison des résultats de recherche au niveau international
Au niveau international, les Polonais sont les utilisateurs qui partagent le plus leurs photos de vacances à 58,30%. En seconde position arrive les Pays-Bas, puis la France en troisième place. Les allemands sont les plus frileux sur la publication de contenus personnels avec seulement 35,20% d’Internautes utilisateurs des réseaux sociaux.

Comment partager en toute sécurité vos photos personnelles en ligne

1. Avant de poster une photo de vous, pensez à ce que dirait votre Maman. Si vous seriez d’accord pour l’envoyer à votre mère, tout le monde peut la voir.

2. Utilisez vos appareils mobiles avec soin. Dans une ambiance spéciale, vous pourriez publier quelque chose que vous regretteriez plus tard.

3. Assurez-vous que vous savez quelles photos vos amis ont de vous. Vous pouvez ne pas remarquer quand quelqu’un vous « tague », vous identifie sur Facebook ou toute autre plate-forme web sociale.

4. Vérifiez vos paramètres de confidentialité sur les réseaux sociaux et assurez-vous que seulement certaines personnes choisies et sélectionnées peuvent voir le contenu que vous publiez.

5. Surveillez votre réputation en ligne régulièrement. Vérifiez les informations et les contenus qui apparaissent sur vous lors d’une recherche sur des moteurs de recherche comme Google ou 123people. Si vous trouvez des photos que vous ne souhaitez pas rendre publiques, communiquez avec la source d’origine et demandez à les supprimer.

* Sources : Enquête « Qu’est-ce qu’Internet sait de vous ? », Juillet 2012, par yelster digital. Sondage mené dans 8 pays : Autriche, Allemagne, Suisse, France, Espagne, Pologne, Pays-Bas, et États-Unis.

À propos d’123people (yelster digital gmbh)
123people (www.123people.com) est un moteur de recherche en ligne spécialisé dans la recherche de personnes. Avec 123people, chaque utilisateur trouve rapidement et gratuitement sur Internet des informations le concernant ou en rapport avec d’autres personnes. Avec plus de 50 millions de visiteurs uniques par mois, 123people figure parmi les plus grands services Internet de recherche de personnes au monde.

Actuellement, 123people est disponible dans 12 pays et 10 langues. Il existe une application disponible pour iPhone et pour Android. 123people est un service fourni par la société autrichienne yelster digital gmbh, qui fait partie du Groupe PagesJaunes depuis mars 2010.

 

 

 

[Lu sur le web] Génération Blogueuses : le premier livre sur les blogueuses arrive !

Voici un ouvrage que je lirai avec plaisir, étant une blogueuse toujours en recherche de nouvelles lectures de blogs , notamment féminins. Un livre à consulter à la rentrée, en complément de celui d‘Anna Sam sur les blogueurs.

J’appartiens aussi à un réseau de blogueuses, Hellocoton ; le site vient de s’associer à Prisma presse, ce qui prouve la valeur et la richesse des blogs féminins !

NB : La présentation qui suit n’est sont pas la mienne, elle appartient au site LES FILLES DU WEB.

Source : article écrit par Véronique, Génération Blogueuses : Le premier livre sur les blogueuses ! | Les Filles du Web.

Surfant sur la vague web 2.0, Génération Blogueuses est le premier livre qui réunit 52 blogueuses aux personnalités aussi variées que passionnées. Sur une double page personnalisée, chacune d’entre elles partage un peu de ses aspirations au travers d’un court questionnaire, donnant ainsi une vision globale de son univers aux internautes. C’est distrayant, féminin, et cela permet de découvrir de nouvelles blogueuses moins médiatisées que d’autres.Pourquoi un tel ouvrage ? Selon Laurence Phitoussi, alias Miss Phit, l’auteur, les blogueuses sont aujourd’hui des prescriptrices de tendances, des leaders d’opinions. Leur capacité à rassembler autour d’elles une véritable communauté “constitue une merveille”.  S’intéresser au phénomène relevait donc de l’évidence, d’autant plus qu’elle côtoie beaucoup ces dernières dans le cadre de son travail d’attachée de presse.Pour autant, il ne s’agit pas ici d’un essai sociologique : l’accent est mis sur les confidences des blogueuses, toujours en rapport avec leur domaine de prédilection et sur un ton très “déjeuner entre copines“. Les blogueuses mode ont par exemple partagé leurs bonnes adresses, tandis que d’autres ont accepté de donner quelques conseils à celles qui souhaiteraient créer un blog. Une sélection de 700 blogs français et internationaux clôt également le livre, donnant à celui-ci un petit côté “guide des blogs” et révélant un vivier de créateurs qui semble intarissable…

Illustré par Angéline Melin, Génération Blogueuses sera disponible en librairies à partir du 5 septembre 2012 au prix de 18,90 euros 176 p..

  • Vous pouvez retrouver mes articles sur les blogs et les blogueurs ici .

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :