Clair(e) et (le) net. Les réflexions d'une techno-fille sur le web, et les TIC…

Archives de la catégorie ‘Lu sur la toile’

Journée mondiale du Blog (#BlogDay)

C’est la Journée mondiale du blog aujourd’hui.

Oui, il existe vraiment des journées mondiales pour tout… Tout est prétexte à être fêté.

Ceci dit,  c’est l’occasion idéale pour bloguer sur le  » blogging »  !

Parfois, on ne me demande si c’est compliqué de tenir un blog.

Je réponds par la négative. Tout être sachant taper sur un clavier peut le faire  !cats of instagram une vie de chi -clavier

Bon d’accord : pas forcément les chats, mais c’est un prétexte pour poster un dessin de cet animal apprécié des internautes – et non ,  je ne rentre pas  dans la catégorie « blogueuse à chat ».

(Source www.fanpop.com via http://giphy.com/)

Avec les CMS, que ce soit WordPress ou autre,  tout le monde peut tenir son « journal de bord en ligne »(l’origine du mot blog est une contraction, un mot valise de Web et Log.)

Par contre, il faut respecter certaines règles d’écriture.

Et surtout il faut du temps, de la passion, de la constance, de l’organisation, sans oublier quelques notions de netiquette et de community management…

Si vous voulez créer votre blog, je vous recommande le site de MOOC Openclassrooms.

Et si vous hésiter à vous lancer, voici trois billets de blog qui vous permettront peut-être de prendre une décision.

 

[IRL] Fanny’s Party #58

J’ai délaissé ce blog, j’en suis bien consciente…Prise par le travail, je préfère poster directement sur les réseaux sociaux, par exemple sur la page Facebook de « Claire et net ».

fp58partners
En consultant mon smartphone, je suis tombée sur quelques photos de la Fanny’s Party organisée le 28 mai dernier…  Et si je me posais devant mon écran et dressais le bilan de cette Fanny’s Party ? La Fanny’s party n°58 ( et ma deuxième « FP »)!

Ce que je retiens principalement de la soirée – et que je n’ai pas pu prendre en photo : le procédé Oculus Rift. C’est la deuxième fois que je teste ce système et je trouve ce concept de cinéma ‘à réalité augmentée’ bluffant !

La première fois, c’était sur le parvis de Saint-Lazare, grâce à une marque de glaces.Un film très bien fait qui donnait envie de manger des tonnes de bâtonnets glacés…
A la Fanny’s Party,  j’étais immergée dans un concert de sur ! L’immersion est vraiment totale avec images et sons qui suivent les mouvements de la tête.
Résultat supersonique… je suis conquise. Il faut préciser que nous étions au Hard Rock Café de Paris et qu’un concert de l’ex Beatles était totalement raccord.

Au programme également : de 18h30 à 21h, on a pu découvrir les autres nouveautés présentés par les partenaires (approuvées par Fanny) comme une brosse à dent connectée Oral B, des jeux d’arcade, Duracell qui nous présentait ses piles et nous a permis de jouer à la Xbox… Tout le monde a pu repartir avec la mascotte de la marque, un joli lapin rose.

FP 58FP58

Puis Fanny a procédé au fameux tirage au sort. Dans les lots, il y avait une tablette, une manette collector Duracell…

Ensuite la soirée s’est prolongée autour d’un repas.

Tout ceci fut bien sympathique, cependant j’ai préféré la précédente Fanny’s party, il me semble que j’avais fait plus de découvertes.

Photos souvenirs :

 HR café 4 garcons beatles

xboxlapin duracell xbosstreet fighter

simpsons

– le hashtag à suivre sur Twitter était

2014 : bilan du blog

Les  statisticiens de WordPress.com ont préparé ce rapport…  merci à tous les lecteurs. Rendez-vous en 2015 !

En voici un extrait :

Un tramway de San Francisco peut contenir 60 personnes. Ce blog a été visité 1 000 fois en 2014. S’il était un de ces tramways, il aurait dû faire à peu près 17 voyages pour transporter tout le monde.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

TICE et elearning : logiciel de vocabulaire en ligne Nuli !

Testons un site pour apprendre le chinois en ligne…

E-Chine

Chinese character for "character"

J’ai repris les cours de chinois à l’Institut Confucius de l’université de Nanterre.
Le test de niveau a révélé que je devais suivre le cours de niveau supérieur « Avancé 2 » (le plus haut niveau, à ma grande surprise). Mais, après dix ans de pause, il fallait que je me « dérouille » et retrouve mon niveau de vocabulaire rapidement…

Parallèlement aux cours, je me suis donc inscrite gratuitement à ce site qui permet de réviser et d’apprendre du vocabulaire :

Nuli (努力 en chinois )! 

Nuli a été crée par des Français et l’avantage est que  tout en français… C’est très facile à utiliser, et si comme  moi, vous êtes habitué à naviguer sur la Toile, c’est franchement addictif, ludique et efficace !

Bravo Nuli !

Le lien  :  http://nulinu.li/

Voir l’article original

Community manager : l’interview de pole-emploi.fr

Pole Emploi Logo Des années que je m’intéresse à la profession de community manager … Et voilà qu’un entretien concernant ce « nouveau » métier apparaît sur Pôle emploi. Et dire qu’il y a  quelques années, il n’y avait même pas de code ROME ! (A noter que depuis peu , Pôle emploi est présent officiellement sur Twitter…) C’est un tout jeune community manager (21 ans)  dans l’agence web LaNetscouade qui nous donne sa vision du métier:

« Aller sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, les blogs, les forums… pour communiquer en lieu et place de l’entreprise ou de l’institution.»

© DR

Pour lire l’entretien, et/ou regarder la vidéo, c’est ici : Community manager | pole-emploi.fr, fusion des sites anpe.fr et assedic.fr.

Interview Lilian Mahoukou – community manager et blogueur RH

Voir Scoop.itMetiers du Web

Interview de Lilian Mahoukou, Chargé de communauté et blogueur RH par Monster France  sur le thème du recrutement et des médias sociaux.

Voir www.youtube.com

Les plus belles rencontres sur Facebook – Trinôme Editions

Image representing Facebook as depicted in Cru...

Image via CrunchBase

Les plus belles rencontres sur Facebook

ISBN : 979-10-91626-01-9

Prix : 15€

Présentation de l’ouvrage :

Les plus belles rencontres sur Facebook, c’est la concrétisation d’un projet lancé début 2010 qui avait pour but, suivant des règles déterminées, de proposer de raconter une rencontre réalisée par le biais de ce réseau social. Un groupe et un événement avaient vu le jour sur Facebook afin d’inviter le plus grand nombre à participer à cette aventure collective fondée sur l’échange et le plaisir des mots.

Afin de retenir les meilleurs textes face à la trentaine d’histoires reçues, un comité de lecture composé de professionnels et de passionnés a alors été formé et ce dernier a décidé de retenir une quinzaine de nouvelles.

C’est aujourd’hui l’aboutissement de ce projet que nous vous proposons à travers cet ouvrage collectif.

Des auteurs, d’horizons divers, débutants ou confirmés, mais ayant tous pour point commun d’avoir écrit une nouvelle de qualité et d’avoir séduit un comité de lecture exigeant, vous entraînent dans leur rencontre Facebook.

Les auteurs participants :

Dakota MYLANES, Marie Ange DONOT, Cécile RAMAEKERS, Martine PAGES, Ludovic GEFFROY, Elisa RIZZOLATTI, Sophie ADRIANSEN, Kristina MANUSARDI, Jean Michel GAUTIER, Babeth BRIONES, Corinne DUVAL et Martial SCHEIBLING, Kim GILLIER, Estelle SALM, Grégoire MULLER, Sophie MELCHIORE-MARIEN, Lisa GIRAUD TAYLOR, Mélina HOFFMANN, Michèle SEBAL.

Mon avis 

Ouvrage découvert grâce à l’opération « Masse critique » de Babelio.

Voici une initiative pour le moins originale :  créer de la littérature à partir d’un réseau social  et plus précisément de Facebook.Le résultat de ce groupe Facebook est un recueil de 15 textes. Les styles sont très différents et l’ensemble est hétéroclite. On a même des poèmes.

Les rencontres (et ruptures parfois) sont amoureuses, amicales, littéraires, spirituelles… Et même familiales. J’ai beaucoup aimé les retrouvailles décrites dans « Karine et Edwige » par Dakota Mylanes (qui a également écrit « Une vie ailleurs » aux éditions Edilivres.)

J’ai également apprécié la justesse de ton de Sophie Adriansen dans « Sophie et Antonin ». Un court texte sur un jeune homme aimé dans le passé et retrouvé sur Facebook.Il faut dire que l’auteur a déjà rédigé romans et nouvelles que j’ai déjà lus. Mais la plupart des contributeurs ne sont pas des hommes ou des femmes de lettres.

« Cécile et Clément » , c’est la nouvelle la plus « meta »,  celle qui raconte le projet de Clément Châtain et la genèse du livre »Les plus belles rencontres sur Facebook ». Cécile Ramaekers signe d’ailleurs trois textes dans ce recueil.

Et puis, il y a « Véronique et Martine », un beau témoignage d’amitié de Martine Pagès (elle aussi écrit beaucoup, Martine Pagès a remporté d’ailleurs deux prix littéraires.)

Je ne peux pas vous donner mon avis sur tous les textes, ce serait trop long.  Dans l’ensemble, ce fut une lecture agréable.

A noter que les auteurs n’encensent pas Facebook, certains dénoncent ses mauvais côtés : voyeurisme, usurpations d’identité…

[Lecture numérique] YOUBOOX lance la bibliothèque nouvelle génération

Amis de la lecture numérique, voici un communiqué de presse qui devrait vous intéresser . En prime,  vous pourrez aurez accès au lien vers un livre de Nicolas Rey .

 

YOUBOOX : lire… libre !
YOUBOOX lance la bibliothèque nouvelle génération :
Un accès gratuit et légal aux livres numériques associé à une rémunération pour les éditeurs et les auteurs

« Les bibliothèques n’ont jamais empêché d’acheter des livres pourtant elles proposent un accès gratuit à la lecture pour tous, avec des systèmes d’abonnements. Avec Youboox, nous voulons faire la même chose à plus grande échelle et offrir gratuitement l’accès aux livres numériques pour promouvoir la littérature francophone, tout en générant des revenus pour les éditeurs, les auteurs et les libraires. », Hélène Mérillon, co-Fondatrice et présidente de http://www.Youboox.fr

Paris, 8 octobre 2012. Suite à l’ouverture de sa version beta en mars 2012, Youboox lance la version officielle de sa plateforme communautaire de lecture numérique gratuite et illimitée accessible sur tablette et web. Avec cette nouvelle plateforme, Youboox concilie à la fois la gratuité de lecture avec le respect et la rémunération des éditeurs et des auteurs. Une prouesse qui permet non seulement d’offrir une ouverture et un confort d’utilisation sans précédent, alliés à l’augmentation des revenus pour tous les acteurs du livre.

Une lecture gratuite mais qui rapporte des revenus pour les éditeurs, les auteurs et les libraires


Le système mis en place par Youboox permet de valoriser l’ensemble de l’écosystème du livre grâce aux revenus générés par la publicité.
En effet, Youboox finance son service en présentant des bannières au-dessus des pages numériques sans gêner la lecture en cours.
Ces revenus publicitaires permettent ainsi de rémunérer les éditeurs et les auteurs tout en offrant un accès légal de lecture gratuite pour le consommateur.

« Avec ce modèle économique, nous partageons les revenus issus des publicités avec nos partenaires éditeurs en proportion du nombre de pages lues. Ce modèle est donc totalement différent de la rémunération habituelle basée sur la vente de livres à l’unité. C’est un système qui valorise aussi les lectures multiples par la même personne ou par son entourage. » Hélène Mérillon.

1 livre papier acheté = 1 seule rémunération
Chaque page lue sur Youboox = 1 rémunération

En moyenne, un livre papier acheté une fois est lu dix fois ! Avec Youboox, nous rapprochons la rémunération d’un auteur sur la consommation réelle de son livre car chaque lecture est rémunératrice et donc un livre peut rapporter beaucoup plus.

 » L’objet de Youboox n’est pas de vendre des livres mais de fournir un abonnement ou un accès unique pour une lecture à l’acte, comme une bibliothèque. », Hélène Mérillon.

« Le papier et le numérique ne sont pas opposés. Le numérique, qui je pense va exploser en France, aidera aussi le papier à se repositionner, il ne faut pas s’y opposer ou pousser des cris, le but est de faire lire des textes. »
Pierre Bordage, Auteur

Aujourd’hui, beaucoup de consommateurs n’ont pas les moyens d’acheter des livres. Avec Youboox, ils peuvent accéder gratuitement à ces ouvrages qu’ils n’auraient jamais pu se payer tout en respectant le droit d’auteur et en rémunérant auteur et éditeur.
Ainsi, Youboox reverse en moyenne 50% des revenus générés pour chaque lecture d’un livre numérique.

« Youboox explore une nouvelle approche dans la diffusion des livres numériques. Nous avons souhaité y participer dès l’origine car nous considérons cette initiative utile et pertinente »
Mireille Rivalland, directrice des éditions L’Atalante

« Nous souhaitons explorer toutes les pistes de diffusion, sans préjuger de ce que le grand public choisira à l’avenir pour consommer ses livres numériques. « 
Eric Martin, directeur des ventes des éditions du Petit Futé

Pour les libraires, Youboox va proposer aux lecteurs qui veulent acheter un ouvrage en format papier, d’être automatiquement redirigés vers leur magasin ou leur site internet. Cette mise en relation offre aux libraires une visibilité supplémentaire et un apport d’affaires complémentaire. C’est également un service qui va permettre de faire découvrir aux lecteurs de nombreux ouvrages et donc de promouvoir la lecture.

L’avènement des tablettes : 126 millions fin 2012


L’essor du livre numérique est intimement lié au développement des nouveaux supports de lecture comme l’iPad, le Galaxy Tab ou le Kindle Fire et au développement de nouvelles technologies. Ces tablettes permettent aujourd’hui une lecture agréable des ebooks.
Le cabinet IHS iSuppli prévoit dans sa dernière étude (source Août 2012) que près de 126,6M de tablettes devraient être écoulées dans le monde d’ici fin 2012, contre 82,1M en 2011, soit une augmentation de 56% en un an.

Youboox surfe sur ce développement et travaille déjà sur des applications smartphones pour lire facilement des ouvrages directement sur son mobile. Selon la dernière étude GFK, la France compte un parc de tablettes numériques de plus de 3,4 millions et ce chiffre atteindra les 5,4 millions de tablettes fin 2012.

« Il est incroyable de constater que le démarrage et l’appropriation des tablettes a été plus rapide que pour les smartphones, dont l’utilisation aujourd’hui n’est plus contestée. Les tablettes deviendront certainement un produit de grande consommation à l’horizon 2015 car le marché Français est en avance sur leur utilisation grâce à la démocratisation de nos infrastructures télécoms, et nos abonnements abordables qui permettent de booster le streaming », Fabien Sauleman, DG et co-Fondateur de Youboox.
Aujourd’hui, les livres Youboox sont accessibles également directement via internet sur le site http://www.youboox.fr .

1,5 million de pages lues en 5 mois
Après le lancement de sa version « beta » en mars, Youboox a déjà enregistré plus de 25 000 téléchargements de l’application.
Les lecteurs ont accès à un catalogue intégrant une sélection de plusieurs milliers de livres, dans les principales catégories (policiers, science fiction, livres pratiques, jeunesses, livres économiques/stratégie/informatique..).

« Ces lecteurs sont venus uniquement par le bouche-à-oreille. C’est bien la preuve que la lecture numérique est une réalité et rencontre un public de plus en plus nombreux grâce à leur utilisation des tablettes et à l’avènement du web. » souligne Hélène Mérillon, co-fondatrice de Youboox.

Youboox représente l’anti supermarché du livre. L’équipe de Youboox opère une sélection éditoriale pour présenter aux membres des ouvrages connus mais aussi des auteurs inconnus et des coups de cœur littéraires. Le rôle de conseil est primordial dans le fonctionnement du site.

Comment ça marche ?

Youboox propose deux modes d’accès simples et innovants à la lecture numérique.

L’offre Freemium :
· Inscription gratuite pour une lecture illimitée en ligne (bibliothèque accessible et partagée en cloud) ;
· L’accès à des conseils et des critiques éditoriales pour favoriser la découverte de nouvelles œuvres ;
· La possibilité de noter et de partager sa lecture avec ses amis ou les membres de la communauté via les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.).

L’offre Premium pour 9,99€ par mois (disponible fin 2012) :
· Accès illimité et sans publicité à une sélection de livres plus étendue ;
· Une lecture hors connexion pour emporter sa bibliothèque numérique partout.

Essayez et lisez gratuitement :
L’amour est déclaré de Nicolas Rey
http://www.youboox.fr/books/1995-l-amour-est-declare-nicolas-rey

  • A propos de YOUBOOX

Lancée en mars 2012, la start-up française Youboox est la première plateforme communautaire qui permet de lire les ebooks de votre choix gratuitement et légalement, en streaming sur Internet ou via une application ipad. La start-up est co-fondée par Hélène Mérillon, Fabien Sauleman et Vincent Daubry. Avec un catalogue de plusieurs milliers de livres numériques, Youboox propose une offre gratuite en streaming avec diffusion de publicités et une offre sur abonnement à 9,99€ sans publicité et hors connexion.
Youboox a été Lauréat de Scientipôle Initiative et Lauréat de Paris Innovation Amorçage-Oseo, remarquée et soutenue par deux fonds d’amorçage.
Youboox a également été récompensée le 2 juin 2012 par le prix de la Meilleure Application dans le cadre du concours Accélérateur Windows 8 de Microsoft.
Youboox a reçu le label PUR de l’Hadopi.
Youboox en chiffres :
35 éditeurs
2 000 titres
25 000 téléchargements de l’application
1,5 millions de pages lues
Plus d’informations sur  www.youboox.fr

Le point sur Pinterest

English: Red Pinterest logo

Le logo de Pinterest (Photo credit: Wikipedia)

Pinterest, qu’est-ce que c’est ?

Pinterest, c’est un site de partage de contenus lancé en 2010.
Ce réseau permet aux utilisateurs (« pinners ») « d’épingler » (« to pin » in English) et  de partager des images/photos sur un tableau de liège virtuel (« board ») et  ainsi d’interagir avec d’autres membres.
Vous pouvez par exemple aimer un pin (avec un <3) ou le repinner. Ou encore, suivre ( follow) les tableaux des autres, tableaux qu’ils auront classés par thème, comme vous. Bref, avec Pinterest vous créez une vitrine virtuelle de vos goûts et de vos intérêts.

Au départ,  il fallait être parrainé par des membres de Pinterest … Mais « CommentCaMarche » nous annonce le jeudi 9 août 2012  que l’inscription est  désormais ouverte à tous !

( Source : Pinterest : les inscriptions ouvertes à tous les utilisateurs.)

Jusqu’ici disponible uniquement sur invitations d’autres membres, Pinterest est désormais ouvert à tous les utilisateurs : ceux-ci peuvent accéder au réseau avec leurs identifiants Facebook ou Twitter, ou en créant un compte avec leur adresse email.

Très généraliste au départ, Pinterest est de plus en plus utilisé par les entreprises pour communiquer sur leurs produits, ou générer du trafic vers leur site web.

Selon une étude publiée par Shareholic en juillet, Pinterest dépassait ainsi Twitter en termes de trafic référent au mois de juin.

Est-ce que cela vaut le coup ?

Si vous êtes une ou une « visuel(le) » ou si comme moi, vous aimez les post-it, si vous aimez découper des photos,  les afficher et vous faire des pense-bêtes sur des feuilles volantes, c’est amusant, et plus ordonné / écologique que le papier (quoique…).

L’utilisation est simple. A noter que les « pinners » sont principalement anglo-saxons au moment où je vous écris…  et que le système n’existe pas en français, seulement en anglais. Cependant, ce n’est pas bien compliqué de traduire les termes utilisés par Pinterest. Vous trouverez tout de même ci-dessus un lien pour commencer Pinterest « sans douleur ».
Une fois que vous avez « pinné », vous pouvez choisir de vous arrêter, de visualiser ce pin sur votre tableau, et de partager votre travail sur Twitter ou Facebook.

En conclusion 

Tout dépend de l’usage qu’on fait de Pinterest !
Je ne suis pas encore tout à fait convaincue de l’intérêt de Pinterest en tant qu’utilisatrice, même s’il m’arrive de repinner.
J’ai l’impression que de nombreux utilisateurs fonctionnent « au coup de coeur ». Etant déjà inscrite à un grand nombre de réseaux sociaux, je trouve Pinterest assez chronophage.
Ceci est mon avis, mais ouvrir un compte sur Pinterest est un bon calcul en termes de référencement pour les entreprises (voir l’extrait de « CommentCaMarche » plus haut.
D’autre part, Pinterest fait vendre, de tout –  et pas que des robes de mariées ou des cupcakes  ( une chose qui lui a été souvent reprochée : apparemment les femmes ( en particulier les mères de famille américianes) se seraient emparées de Pinterest (source : LeMonde.fret l’auraient fait évolué  vers des « trucs de filles ».
Si cet article vous a plu, vous pouvez le partager, et pourquoi pas « l’épingler » sur Pinterest !

LIENS

[Coup de coeur] Mes Bonnes Copines.com

Mes Bonnes Copines, késako ?

Le 15 juin 2012 ,  une plateforme dédiée aux femmes est née  :  www.mesbonnescopines.com,
MBC,  c’est le premier réseau social d’entraide entre femmes !

Pour qui ?

Ce  réseau social s’adresse aux femmes et plus spécialement « aux femmes qui doivent jongler entre toutes leurs vies : leur travail, leurs responsabilités, leurs enfants, leur maison, leurs engagements etc. Bref, à toutes ces superwomen qui parfois auraient bien besoin d’un petit coup de pouce.  »

Qu’est-ce qu’on y fait ? « Des coups de pouces entre superwomen ».

L’idée, c’est de s’entraider et de profiter chacune des talents de chacune. Il s’agit de créer un réseau féminin d’échanges de savoirs ou de compétences.  Concrètement, il s’agit de donner des coups de pouce gratuitement, je précise. Un coup de pouce rendu permet d’obtenir une bizz (un bisou vrituel) en remerciement, et cette bizz obtenue permet de bénéficier alors d’un nouveau coup de pouce.  A l’instar des RERS (réseaux d’échanges réciproques de savoirs),  il n’y a pas d’échelle de valeur dans les coups de pouce : cela peut aller de la garde d’enfants à un coup de pouce dans le domaine professionnel.

Mes Bonnes Copines est un site qui prouve que  la solidarité féminine existe encore et pourrait bien se développer grâce au Web, les femmes étant de très grandes utilisatrices des réseaux sociaux.

J’espère vous parler vous donner très prochainement des nouvelles de ce site, et vous communiquer ma propre expérience !

Le site fonctionne sur un système de marrainage.

Etant membre du réseau, je peux vous marrainer ! Que les futures bonnes copines intéressées n’hésitent pas à me faire une demande en commentaire ci-dessous (ou par mail/tél etc. pour celles qui me connaissent « in real life »).

En résumé, je vous communique le flyer officiel de Mes Bonnes Copines.

Pour en savoir plus sur le projet Mes Bonnes Copines : 

Interview de Florence Haxel, Co Fondatrice de Mes Bonnes Copines

Où trouver Mes Bonnes Copines sur le net ? 

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :