Clair(e) et (le) net. Les réflexions d'une techno-fille sur le web, et les TIC…

Articles tagués ‘Facebook’

2013 dans le rétro – Bonne année technophile 2014 !

Les statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2013 de ce blog.

Le voici :

En voici un extrait :

Un tramway de San Francisco peut contenir 60 personnes. Ce blog a été visité 2  000 fois en 2013. S’il était un de ces tramways, il aurait dû faire à peu près 33 voyages pour transporter tout le monde.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

Après lecture de ces statistiques, j’arrive à une conclusion inéluctable : j’ai été paresseuse cette année, j’ai préféré écrire sur d’autres blogs… En revanche cela me plaît d’être arrivée à un chiffre rond ( 2000 vues ) sans avoir médiatisé le site.

En revanche, j’ai testé plusieurs outils, jeux (sur Xbox), téléphones et maintenant je possède une liseuse électronique (une Sony Reader)…J’avais déjà écrit sur la  lecture électronique sur Clair(e) et net , je pense que ce sera d’ailleurs mon prochain sujet d’article !

Cette année, j’ai également testé et approuvé le Google Hangout (peut-être est-ce parce que j’ai en mémoire le film les Stagiaires avec Vince Vaughn et Owen Wilson !) C’était très sympathique de contacter l’écrivain Douglas Kennedy par ce biais ( l’auteur se trouvait dans les locaux de Google France, j’étais derrière mon ordinateur.) Nous étions plusieurs lectrices à le contacter en visioconférence, en même temps, par ce biais.

Enfin j’ai beaucoup twitté, RT, et partagé d’articles sur la page Facebook de ce blog. Et puis j’ai adoré assisté à la Fanny’s party , une réunion de geekettes et de geeks !

Merci @ vous, lecteurs et commentateurs de ce blog et RV sur le net ou « IRL » !

Joyeuse année à tous, nouveaux technophiles ou geeks de toujours !

Publicités

Community manager : l’interview de pole-emploi.fr

Pole Emploi Logo Des années que je m’intéresse à la profession de community manager … Et voilà qu’un entretien concernant ce « nouveau » métier apparaît sur Pôle emploi. Et dire qu’il y a  quelques années, il n’y avait même pas de code ROME ! (A noter que depuis peu , Pôle emploi est présent officiellement sur Twitter…) C’est un tout jeune community manager (21 ans)  dans l’agence web LaNetscouade qui nous donne sa vision du métier:

« Aller sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, les blogs, les forums… pour communiquer en lieu et place de l’entreprise ou de l’institution.»

© DR

Pour lire l’entretien, et/ou regarder la vidéo, c’est ici : Community manager | pole-emploi.fr, fusion des sites anpe.fr et assedic.fr.

Retour sur l’année 2012 de la Technofille

Image representing Facebook as depicted in Cru...

Image via CrunchBase

Image representing iPad as depicted in CrunchBase

Image via CrunchBase

Bonne Année !

 
Happy New Year to all.
Je vous adresse tous mes vœux pour 2013.

C’est le moment de dresser un  bilan de  l’année écoulée sur ce blog…

2012 fut assez calme par rapport à 2011, année du décès de Steve Jobs, fondateur de la firme Apple.( Le film Rebelle de Disney .Pixar lui est d’ailleurs dédié). Je n’ai pas rédigé d’article sur ce décès à l’époque car c’est délicat de rédiger des carnets noirs.  Nous avons été submergés d’articles à ce sujet – des articles provenant parfois de sites n’ayant aucun rapport avec les nouvelles technologies (L’objectif du rédacteur étant principalement d’augmenter son référencement avec un sujet d’actualité…)

On a beaucoup parlé du bug Facebook (les message privés qui seraient devenus lisibles de tous.)

Dans la rubrique scandale,  en cette fin d’année, Instagram, élue « application de l’année 2011 » par Apple aurait décidé de vendre les photos des Instagramers sans leur demander leur avis. A noter que le 9 avril 2012, Facebook avait annoncé l’acquisition d’Instagram pour environ un milliard de dollars américains dont une partie sous forme d’actions, en précisant vouloir garder l’indépendance du service.(source :Wikipedia). Instagram serait-il en perte de vitesse ? Voici deux articles qui tente de répondre à cette épineuse question.

  1. Linformatique.org

    Pinterest featue in Metro - 27th February 2012

    Pinterest in Metro – 27th February 2012 (Photo credit: Great British Chefs)

Côté surprise, 2012 fut l’année de Pinterest en France. Vous pouvez lire mon article à ce sujet . J’ai succombé à cette folie : si vous êtes intéressés voici mon compte

D’un point de vue plus personnel,  2012 a été l’année où j’ai rendu mon iPad, et changé de téléphone pour passer à un Android.
J’ai aussi participé pour la première fois à des événements IRL  pour les geeks et blogueurs: Les Golden Blog Awards, un #apéritweet et une Fanny’s party (compte rendu à venir)! J’ai également participé à l’organisation d’événements : une rencontre entre twittos fan d’automobiles… et au Showeb, une rencontre entre médias web et distributeurs de cinéma qui aura lieu en janvier  2013.

Côté lecture, je n’ai rien à signaler à part la sortie de Génération Blogueuses, le premier livre sur les blogueuses ! Notons aussi l’amusant Les Plus Belles Rencontres sur FACEBOOK. Quand un réseau social ou un blog donne naissance à un livre …
Enfin, cette année, un nouveau réseau social (féminin) est né : Mes Bonnes Copines. Vous saurez tout sur ce réseau d’entraide ici ! Grâce à Mes Bonnes Copines, j’ai pu réviser mes notions de Photoshop , anlayser ma présence sur les réseaux sociaux ( tout va très bien , Madame la  Marquise :  je suis sur Twitter, Facebook, Linkedin … ) me faire chouchouter lors d’un atelier et j’ai pu rencontrer des community manager, dont Bérangère.

Pour clôturer 2012, voici mes statistiques de l’année (extrait  du bilan WordPress) :

Le nouveau Boeing 787 Dreamliner peut emmener 250 passagers. Ce blog a été vu 1 500 fois en 2012. S’il était un Dreamliner, il faudrait environ 6 voyages pour déplacer autant de monde.

Note :  blogueuse pour d’autres supports, j’ai peu rédigé cette année sur « Claire et net ».En revanche, j’ai partagé les fruits de ma veille sur la page Facebook du blog….

Les articles les plus consultés en 2012.

Cliquez ici pour voir le rapport complet 2012.

Les plus belles rencontres sur Facebook – Trinôme Editions

Image representing Facebook as depicted in Cru...

Image via CrunchBase

Les plus belles rencontres sur Facebook

ISBN : 979-10-91626-01-9

Prix : 15€

Présentation de l’ouvrage :

Les plus belles rencontres sur Facebook, c’est la concrétisation d’un projet lancé début 2010 qui avait pour but, suivant des règles déterminées, de proposer de raconter une rencontre réalisée par le biais de ce réseau social. Un groupe et un événement avaient vu le jour sur Facebook afin d’inviter le plus grand nombre à participer à cette aventure collective fondée sur l’échange et le plaisir des mots.

Afin de retenir les meilleurs textes face à la trentaine d’histoires reçues, un comité de lecture composé de professionnels et de passionnés a alors été formé et ce dernier a décidé de retenir une quinzaine de nouvelles.

C’est aujourd’hui l’aboutissement de ce projet que nous vous proposons à travers cet ouvrage collectif.

Des auteurs, d’horizons divers, débutants ou confirmés, mais ayant tous pour point commun d’avoir écrit une nouvelle de qualité et d’avoir séduit un comité de lecture exigeant, vous entraînent dans leur rencontre Facebook.

Les auteurs participants :

Dakota MYLANES, Marie Ange DONOT, Cécile RAMAEKERS, Martine PAGES, Ludovic GEFFROY, Elisa RIZZOLATTI, Sophie ADRIANSEN, Kristina MANUSARDI, Jean Michel GAUTIER, Babeth BRIONES, Corinne DUVAL et Martial SCHEIBLING, Kim GILLIER, Estelle SALM, Grégoire MULLER, Sophie MELCHIORE-MARIEN, Lisa GIRAUD TAYLOR, Mélina HOFFMANN, Michèle SEBAL.

Mon avis 

Ouvrage découvert grâce à l’opération « Masse critique » de Babelio.

Voici une initiative pour le moins originale :  créer de la littérature à partir d’un réseau social  et plus précisément de Facebook.Le résultat de ce groupe Facebook est un recueil de 15 textes. Les styles sont très différents et l’ensemble est hétéroclite. On a même des poèmes.

Les rencontres (et ruptures parfois) sont amoureuses, amicales, littéraires, spirituelles… Et même familiales. J’ai beaucoup aimé les retrouvailles décrites dans « Karine et Edwige » par Dakota Mylanes (qui a également écrit « Une vie ailleurs » aux éditions Edilivres.)

J’ai également apprécié la justesse de ton de Sophie Adriansen dans « Sophie et Antonin ». Un court texte sur un jeune homme aimé dans le passé et retrouvé sur Facebook.Il faut dire que l’auteur a déjà rédigé romans et nouvelles que j’ai déjà lus. Mais la plupart des contributeurs ne sont pas des hommes ou des femmes de lettres.

« Cécile et Clément » , c’est la nouvelle la plus « meta »,  celle qui raconte le projet de Clément Châtain et la genèse du livre »Les plus belles rencontres sur Facebook ». Cécile Ramaekers signe d’ailleurs trois textes dans ce recueil.

Et puis, il y a « Véronique et Martine », un beau témoignage d’amitié de Martine Pagès (elle aussi écrit beaucoup, Martine Pagès a remporté d’ailleurs deux prix littéraires.)

Je ne peux pas vous donner mon avis sur tous les textes, ce serait trop long.  Dans l’ensemble, ce fut une lecture agréable.

A noter que les auteurs n’encensent pas Facebook, certains dénoncent ses mauvais côtés : voyeurisme, usurpations d’identité…

[Lecture numérique] YOUBOOX lance la bibliothèque nouvelle génération

Amis de la lecture numérique, voici un communiqué de presse qui devrait vous intéresser . En prime,  vous pourrez aurez accès au lien vers un livre de Nicolas Rey .

 

YOUBOOX : lire… libre !
YOUBOOX lance la bibliothèque nouvelle génération :
Un accès gratuit et légal aux livres numériques associé à une rémunération pour les éditeurs et les auteurs

« Les bibliothèques n’ont jamais empêché d’acheter des livres pourtant elles proposent un accès gratuit à la lecture pour tous, avec des systèmes d’abonnements. Avec Youboox, nous voulons faire la même chose à plus grande échelle et offrir gratuitement l’accès aux livres numériques pour promouvoir la littérature francophone, tout en générant des revenus pour les éditeurs, les auteurs et les libraires. », Hélène Mérillon, co-Fondatrice et présidente de http://www.Youboox.fr

Paris, 8 octobre 2012. Suite à l’ouverture de sa version beta en mars 2012, Youboox lance la version officielle de sa plateforme communautaire de lecture numérique gratuite et illimitée accessible sur tablette et web. Avec cette nouvelle plateforme, Youboox concilie à la fois la gratuité de lecture avec le respect et la rémunération des éditeurs et des auteurs. Une prouesse qui permet non seulement d’offrir une ouverture et un confort d’utilisation sans précédent, alliés à l’augmentation des revenus pour tous les acteurs du livre.

Une lecture gratuite mais qui rapporte des revenus pour les éditeurs, les auteurs et les libraires


Le système mis en place par Youboox permet de valoriser l’ensemble de l’écosystème du livre grâce aux revenus générés par la publicité.
En effet, Youboox finance son service en présentant des bannières au-dessus des pages numériques sans gêner la lecture en cours.
Ces revenus publicitaires permettent ainsi de rémunérer les éditeurs et les auteurs tout en offrant un accès légal de lecture gratuite pour le consommateur.

« Avec ce modèle économique, nous partageons les revenus issus des publicités avec nos partenaires éditeurs en proportion du nombre de pages lues. Ce modèle est donc totalement différent de la rémunération habituelle basée sur la vente de livres à l’unité. C’est un système qui valorise aussi les lectures multiples par la même personne ou par son entourage. » Hélène Mérillon.

1 livre papier acheté = 1 seule rémunération
Chaque page lue sur Youboox = 1 rémunération

En moyenne, un livre papier acheté une fois est lu dix fois ! Avec Youboox, nous rapprochons la rémunération d’un auteur sur la consommation réelle de son livre car chaque lecture est rémunératrice et donc un livre peut rapporter beaucoup plus.

 » L’objet de Youboox n’est pas de vendre des livres mais de fournir un abonnement ou un accès unique pour une lecture à l’acte, comme une bibliothèque. », Hélène Mérillon.

« Le papier et le numérique ne sont pas opposés. Le numérique, qui je pense va exploser en France, aidera aussi le papier à se repositionner, il ne faut pas s’y opposer ou pousser des cris, le but est de faire lire des textes. »
Pierre Bordage, Auteur

Aujourd’hui, beaucoup de consommateurs n’ont pas les moyens d’acheter des livres. Avec Youboox, ils peuvent accéder gratuitement à ces ouvrages qu’ils n’auraient jamais pu se payer tout en respectant le droit d’auteur et en rémunérant auteur et éditeur.
Ainsi, Youboox reverse en moyenne 50% des revenus générés pour chaque lecture d’un livre numérique.

« Youboox explore une nouvelle approche dans la diffusion des livres numériques. Nous avons souhaité y participer dès l’origine car nous considérons cette initiative utile et pertinente »
Mireille Rivalland, directrice des éditions L’Atalante

« Nous souhaitons explorer toutes les pistes de diffusion, sans préjuger de ce que le grand public choisira à l’avenir pour consommer ses livres numériques. « 
Eric Martin, directeur des ventes des éditions du Petit Futé

Pour les libraires, Youboox va proposer aux lecteurs qui veulent acheter un ouvrage en format papier, d’être automatiquement redirigés vers leur magasin ou leur site internet. Cette mise en relation offre aux libraires une visibilité supplémentaire et un apport d’affaires complémentaire. C’est également un service qui va permettre de faire découvrir aux lecteurs de nombreux ouvrages et donc de promouvoir la lecture.

L’avènement des tablettes : 126 millions fin 2012


L’essor du livre numérique est intimement lié au développement des nouveaux supports de lecture comme l’iPad, le Galaxy Tab ou le Kindle Fire et au développement de nouvelles technologies. Ces tablettes permettent aujourd’hui une lecture agréable des ebooks.
Le cabinet IHS iSuppli prévoit dans sa dernière étude (source Août 2012) que près de 126,6M de tablettes devraient être écoulées dans le monde d’ici fin 2012, contre 82,1M en 2011, soit une augmentation de 56% en un an.

Youboox surfe sur ce développement et travaille déjà sur des applications smartphones pour lire facilement des ouvrages directement sur son mobile. Selon la dernière étude GFK, la France compte un parc de tablettes numériques de plus de 3,4 millions et ce chiffre atteindra les 5,4 millions de tablettes fin 2012.

« Il est incroyable de constater que le démarrage et l’appropriation des tablettes a été plus rapide que pour les smartphones, dont l’utilisation aujourd’hui n’est plus contestée. Les tablettes deviendront certainement un produit de grande consommation à l’horizon 2015 car le marché Français est en avance sur leur utilisation grâce à la démocratisation de nos infrastructures télécoms, et nos abonnements abordables qui permettent de booster le streaming », Fabien Sauleman, DG et co-Fondateur de Youboox.
Aujourd’hui, les livres Youboox sont accessibles également directement via internet sur le site http://www.youboox.fr .

1,5 million de pages lues en 5 mois
Après le lancement de sa version « beta » en mars, Youboox a déjà enregistré plus de 25 000 téléchargements de l’application.
Les lecteurs ont accès à un catalogue intégrant une sélection de plusieurs milliers de livres, dans les principales catégories (policiers, science fiction, livres pratiques, jeunesses, livres économiques/stratégie/informatique..).

« Ces lecteurs sont venus uniquement par le bouche-à-oreille. C’est bien la preuve que la lecture numérique est une réalité et rencontre un public de plus en plus nombreux grâce à leur utilisation des tablettes et à l’avènement du web. » souligne Hélène Mérillon, co-fondatrice de Youboox.

Youboox représente l’anti supermarché du livre. L’équipe de Youboox opère une sélection éditoriale pour présenter aux membres des ouvrages connus mais aussi des auteurs inconnus et des coups de cœur littéraires. Le rôle de conseil est primordial dans le fonctionnement du site.

Comment ça marche ?

Youboox propose deux modes d’accès simples et innovants à la lecture numérique.

L’offre Freemium :
· Inscription gratuite pour une lecture illimitée en ligne (bibliothèque accessible et partagée en cloud) ;
· L’accès à des conseils et des critiques éditoriales pour favoriser la découverte de nouvelles œuvres ;
· La possibilité de noter et de partager sa lecture avec ses amis ou les membres de la communauté via les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.).

L’offre Premium pour 9,99€ par mois (disponible fin 2012) :
· Accès illimité et sans publicité à une sélection de livres plus étendue ;
· Une lecture hors connexion pour emporter sa bibliothèque numérique partout.

Essayez et lisez gratuitement :
L’amour est déclaré de Nicolas Rey
http://www.youboox.fr/books/1995-l-amour-est-declare-nicolas-rey

  • A propos de YOUBOOX

Lancée en mars 2012, la start-up française Youboox est la première plateforme communautaire qui permet de lire les ebooks de votre choix gratuitement et légalement, en streaming sur Internet ou via une application ipad. La start-up est co-fondée par Hélène Mérillon, Fabien Sauleman et Vincent Daubry. Avec un catalogue de plusieurs milliers de livres numériques, Youboox propose une offre gratuite en streaming avec diffusion de publicités et une offre sur abonnement à 9,99€ sans publicité et hors connexion.
Youboox a été Lauréat de Scientipôle Initiative et Lauréat de Paris Innovation Amorçage-Oseo, remarquée et soutenue par deux fonds d’amorçage.
Youboox a également été récompensée le 2 juin 2012 par le prix de la Meilleure Application dans le cadre du concours Accélérateur Windows 8 de Microsoft.
Youboox a reçu le label PUR de l’Hadopi.
Youboox en chiffres :
35 éditeurs
2 000 titres
25 000 téléchargements de l’application
1,5 millions de pages lues
Plus d’informations sur  www.youboox.fr

Enquête métier : entretien avec Bérangère, community manager freelance

J’ai rencontré Bérangère Gautron grâce à Mes Bonnes Copines.  Bérangère a fondé sa société de communication  internet, Webulous, en 2011, où elle officie entre autres en tant que community manager freelance. Rencontre avec une passionnée de communication et d’internet.

  • Quel est votre âge, votre fonction ?

J’ai 33 ans. Je suis formatrice certifiée Cégos et Fédération de la Formation Professionnelle, et Community manager.Je travaille en freelance.

  •  Votre parcours ? Comment êtes-vous parvenue à votre fonction actuelle ?

Personnellement, j’étais déjà une adepte des premiers forums dès le lycée… puis à l’étranger, ça me permettait de garder le lien avec les amis restés en France. Caramail et Multimania c’était génial, innovant !

Après un DUT de Commerce, spécialité Export, j’ai travaillé un an en au Pays de Galles comme assistante linguistique.

De retour, j’ai décroché un poste d’assistante bilingue juridique et commerciale dans un Cabinet international de droit des affaires.
J’ai évolué dans des fonctions transverses, d’abord Editrice intranet, puis au fil des années, avec des formations, je suis devenue Chef de projet web. Je gérais les sites internes, une partie de la communication interne, et j’ai participé à la mise en place du wiki mondial entre nos bureaux.

J’ai créé Webulous en 2011 afin de travailler en indépendante.

  •  Parlez-nous de Webulous. Quelles activités proposez-vous ?

Webulous a vu le jour en mai 2011. Je propose des formations aux particuliers, aux entreprises et aux organismes de formation, basées sur une expertise web.

Le community management, et la e-reputation s’adressent aux entreprises, le personnel branding est plus ciblé particuliers.

  •  Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre métier ?

Les interactions, le bouillonnement d’idées, les transferts mutuels de connaissance, le partage. Rencontrer physiquement les gens que je connais virtuellement, c’est toujours un grand moment.

  •  Qu’est-ce qui vous plaît le moins ?

La solitude de l’indépendant parfois.

  • Des conditions particulières de travail ? Quelle est votre journée type?

Il n’y a pas réellement de journée type pour moi… disons qu’il y a des activités récurrentes et d’autres qui s’inventent chaque jour.
Je me lève généralement très tôt. Je lis mes mails, je suis l’actualité.

Je m’occupe des pages et les comptes de mes clients. Je réalise mes veilles (métiers, sectorielles…).

Je fais de la curation, recherche de contenu, rédaction… je m’occupe aussi de la prospection, du coté administratif.

J’organise ou participe à des événements IRL (in real life).
Je prépare ou réajuste des formations…

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas ! (suite…)

[Coup de coeur] Mes Bonnes Copines.com

Mes Bonnes Copines, késako ?

Le 15 juin 2012 ,  une plateforme dédiée aux femmes est née  :  www.mesbonnescopines.com,
MBC,  c’est le premier réseau social d’entraide entre femmes !

Pour qui ?

Ce  réseau social s’adresse aux femmes et plus spécialement « aux femmes qui doivent jongler entre toutes leurs vies : leur travail, leurs responsabilités, leurs enfants, leur maison, leurs engagements etc. Bref, à toutes ces superwomen qui parfois auraient bien besoin d’un petit coup de pouce.  »

Qu’est-ce qu’on y fait ? « Des coups de pouces entre superwomen ».

L’idée, c’est de s’entraider et de profiter chacune des talents de chacune. Il s’agit de créer un réseau féminin d’échanges de savoirs ou de compétences.  Concrètement, il s’agit de donner des coups de pouce gratuitement, je précise. Un coup de pouce rendu permet d’obtenir une bizz (un bisou vrituel) en remerciement, et cette bizz obtenue permet de bénéficier alors d’un nouveau coup de pouce.  A l’instar des RERS (réseaux d’échanges réciproques de savoirs),  il n’y a pas d’échelle de valeur dans les coups de pouce : cela peut aller de la garde d’enfants à un coup de pouce dans le domaine professionnel.

Mes Bonnes Copines est un site qui prouve que  la solidarité féminine existe encore et pourrait bien se développer grâce au Web, les femmes étant de très grandes utilisatrices des réseaux sociaux.

J’espère vous parler vous donner très prochainement des nouvelles de ce site, et vous communiquer ma propre expérience !

Le site fonctionne sur un système de marrainage.

Etant membre du réseau, je peux vous marrainer ! Que les futures bonnes copines intéressées n’hésitent pas à me faire une demande en commentaire ci-dessous (ou par mail/tél etc. pour celles qui me connaissent « in real life »).

En résumé, je vous communique le flyer officiel de Mes Bonnes Copines.

Pour en savoir plus sur le projet Mes Bonnes Copines : 

Interview de Florence Haxel, Co Fondatrice de Mes Bonnes Copines

Où trouver Mes Bonnes Copines sur le net ? 

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :