Clair(e) et (le) net. Les réflexions d'une techno-fille sur le web, et les TIC…

Articles tagués ‘réseaux sociaux’

Twitter a 10 ans !

L’oiseau bleu fête ses 10 printemps. D’ailleurs c’est le printemps aujourd’hui…

Pour fêter cet événement, le compte Twitter France a publié un joli twitt  !#LoveTwitter

love twitter 10 ans

Twitter est un réseau social quasi incontournable.
Même Bridget Jones dans « Folle de lui « est sur Twitter et suit avec appréhension le nombre de ses followers, c’est dire si Twitter est dans nos moeurs !

Pour moi, c’est l’occasion de vous parler d’un Mooc que j’ai suivi sur Openclassrooms () : Animez une communauté Twitter

Pas de révélation en ce qui me concerne, mais j’ai retenu quelques trucs et astuces. C’est en revanche un MOOC parfait pour les néophytes à mon avis. Vous pouvez juste suivre le cours ou si vous êtes premium,  obtenir un certificat (qui vaut ce qu’il vaut).

C’est aussi le bon moment pour partager à nouveau mon article sur  l’histoire de Twitter ,ainsi que le glossaire Twitter !

 

Enfin si vous voulez me follower sur Twitter, c’est ici : @ClaireFayau .

Publicités

[Coup de coeur] Mes Bonnes Copines.com

Mes Bonnes Copines, késako ?

Le 15 juin 2012 ,  une plateforme dédiée aux femmes est née  :  www.mesbonnescopines.com,
MBC,  c’est le premier réseau social d’entraide entre femmes !

Pour qui ?

Ce  réseau social s’adresse aux femmes et plus spécialement « aux femmes qui doivent jongler entre toutes leurs vies : leur travail, leurs responsabilités, leurs enfants, leur maison, leurs engagements etc. Bref, à toutes ces superwomen qui parfois auraient bien besoin d’un petit coup de pouce.  »

Qu’est-ce qu’on y fait ? « Des coups de pouces entre superwomen ».

L’idée, c’est de s’entraider et de profiter chacune des talents de chacune. Il s’agit de créer un réseau féminin d’échanges de savoirs ou de compétences.  Concrètement, il s’agit de donner des coups de pouce gratuitement, je précise. Un coup de pouce rendu permet d’obtenir une bizz (un bisou vrituel) en remerciement, et cette bizz obtenue permet de bénéficier alors d’un nouveau coup de pouce.  A l’instar des RERS (réseaux d’échanges réciproques de savoirs),  il n’y a pas d’échelle de valeur dans les coups de pouce : cela peut aller de la garde d’enfants à un coup de pouce dans le domaine professionnel.

Mes Bonnes Copines est un site qui prouve que  la solidarité féminine existe encore et pourrait bien se développer grâce au Web, les femmes étant de très grandes utilisatrices des réseaux sociaux.

J’espère vous parler vous donner très prochainement des nouvelles de ce site, et vous communiquer ma propre expérience !

Le site fonctionne sur un système de marrainage.

Etant membre du réseau, je peux vous marrainer ! Que les futures bonnes copines intéressées n’hésitent pas à me faire une demande en commentaire ci-dessous (ou par mail/tél etc. pour celles qui me connaissent « in real life »).

En résumé, je vous communique le flyer officiel de Mes Bonnes Copines.

Pour en savoir plus sur le projet Mes Bonnes Copines : 

Interview de Florence Haxel, Co Fondatrice de Mes Bonnes Copines

Où trouver Mes Bonnes Copines sur le net ? 

Communiqué 123people : Ne vous faites pas virer à cause de vos photos de vacances

123people – Communiqué de presse 31 juillet 2012

Etude 123people

Ne vous faites pas virer à cause de vos photos de vacances !

Selon un sondage mené par 123people, le plus important site spécialisé dans la recherche de personnes, près de 47% des Français partagent leurs photos de vacances sur les réseaux sociaux. Par mégarde, ces publications peuvent engendrer de nombreux problèmes inattendus : conflits avec son employeur, son conjoint, les institutions sociales, etc. sont une infime partie des conséquences possibles causées par un manque d’expérience sur le partage de contenus personnels sur Internet.

Les recherches menées par 123people en Juillet 2012, ont montré *, que sur les 77% des internautes français qui utilisent les médias sociaux, 47% d’entre eux ont admis y partager leurs photos de vacances. Les médias sociaux deviennent notre « vie parallèle », il est donc naturel que nous voulions échanger nos souvenirs de vacances en ligne.

« Beaucoup d’entre nous oublient, que tout le contenu que nous publions sur Internet peut être aussi bien vu par notre employeur, les enseignants, ou toutes les personnes qui recherchent des informations sur nous même », explique Alexandra Senoner, Responsable de la Communication de yelster digital.
« Bien que cette prise de conscience soit en pleine croissance, beaucoup de gens ne réalisent pas la gravité des conséquences du partage d’une photo en bikini ou avec un cocktail. Avec les appareils mobiles, nous partageons une image sur les réseaux sociaux en une seconde. Une seconde où nous risquons de perdre notre emploi ou nos amis », avertit Alexandra Senoner.

Pour toutes ces raisons, il est primordial de choisir soigneusement les images que nous partageons. « Il est également important d’examiner systématiquement les informations et les photos qui peuvent être trouvées sous notre propre nom », rappelle Alexandra Senoner.

Comparaison des résultats de recherche au niveau international
Au niveau international, les Polonais sont les utilisateurs qui partagent le plus leurs photos de vacances à 58,30%. En seconde position arrive les Pays-Bas, puis la France en troisième place. Les allemands sont les plus frileux sur la publication de contenus personnels avec seulement 35,20% d’Internautes utilisateurs des réseaux sociaux.

Comment partager en toute sécurité vos photos personnelles en ligne

1. Avant de poster une photo de vous, pensez à ce que dirait votre Maman. Si vous seriez d’accord pour l’envoyer à votre mère, tout le monde peut la voir.

2. Utilisez vos appareils mobiles avec soin. Dans une ambiance spéciale, vous pourriez publier quelque chose que vous regretteriez plus tard.

3. Assurez-vous que vous savez quelles photos vos amis ont de vous. Vous pouvez ne pas remarquer quand quelqu’un vous « tague », vous identifie sur Facebook ou toute autre plate-forme web sociale.

4. Vérifiez vos paramètres de confidentialité sur les réseaux sociaux et assurez-vous que seulement certaines personnes choisies et sélectionnées peuvent voir le contenu que vous publiez.

5. Surveillez votre réputation en ligne régulièrement. Vérifiez les informations et les contenus qui apparaissent sur vous lors d’une recherche sur des moteurs de recherche comme Google ou 123people. Si vous trouvez des photos que vous ne souhaitez pas rendre publiques, communiquez avec la source d’origine et demandez à les supprimer.

* Sources : Enquête « Qu’est-ce qu’Internet sait de vous ? », Juillet 2012, par yelster digital. Sondage mené dans 8 pays : Autriche, Allemagne, Suisse, France, Espagne, Pologne, Pays-Bas, et États-Unis.

À propos d’123people (yelster digital gmbh)
123people (www.123people.com) est un moteur de recherche en ligne spécialisé dans la recherche de personnes. Avec 123people, chaque utilisateur trouve rapidement et gratuitement sur Internet des informations le concernant ou en rapport avec d’autres personnes. Avec plus de 50 millions de visiteurs uniques par mois, 123people figure parmi les plus grands services Internet de recherche de personnes au monde.

Actuellement, 123people est disponible dans 12 pays et 10 langues. Il existe une application disponible pour iPhone et pour Android. 123people est un service fourni par la société autrichienne yelster digital gmbh, qui fait partie du Groupe PagesJaunes depuis mars 2010.

 

 

 

Fiche de lecture : L’information et le renseignement par Internet (PUF)

Problématique du livre Comment gérer l’information à l’heure du Web 2.0 ?

couverture(Scan de la couverture de L’information et le renseignement par Internet )

NB : Pourquoi je conseille cette lecture … La problématique  à savoir la gestion des données que nous envoyons par internet, me semble particulièrement d’actualité.

Ainsi, certains de mes contacts refusent de mettre des photos de leurs enfants sur le web… Pour bon nombre de raisons, que ce soient pour protéger la vie privée de leur enfants, leur droit à l’image mais aussi pour empâcher que leur images soient récupérées par des réseaux mal intentionnés. Leurs arguments sont compilés sur Chouingmedia.

Il  y a aussi les controverses sur Facebook. Le créateur du site a finalement créé une version 2.0 de la vie privée, et certaines publicités récupèrent des données personnelles pour vous proposer des bandeaux de pub adaptés! Vous venez de vous mettre en couple ? Et hop ! Une  pub pour la Saint  Valentin  ou un lien pour organiser votre mariage…

Sans parler de l’e-reputation pour les particuliers et les marques. Telerama il y a quelques semaines y a consacré un sujet, et le dernier Figaro nous parle des blogueurs et influenceurs qui ont un pouvoir sans précédent, etc.

Voici un ouvrage récent, qui permettra de faire le point.  Un »Que sais -je ? » assez facile à comprendre (plus que ceux de linguistique notamment).
La partie sur les moteurs de recherches vus d’un point de vue juridique est particulièrement intéressante. Pour finir, vous trouverez dans cet article la présentation du livre, de l’auteure, et la table des matières.
Bonne lecture !

Description de l’ouvrage

couverture

  • 128 pages
  • 9.00 €
  • Numéro : 3881
  • ISBN : 978-2-13-057949-6
  • Date de parution : 26/05/2010 (1ère édition)
  • Droit/ politique

 

A propos de l’auteure

Laurence Ifrah

Criminologue spécialiste du crime organisé numérique et des cyberconflits, consultant en sécurité des systèmes d’information, Laurence Ifrah est chercheur au Département des recherches sur les menaces criminelles contemporaines de l’Université Paris II – Panthéon-Assas.

 

Résumé

« Internet, l’une des inventions les plus révolutionnaires de ces dernières années, a bouleversé notre approche du renseignement et notre rapport à l’information. Les différentes plates-formes offertes par le réseau se révèlent à la fois sources d’information, de manipulation, de promotion ou encore de déstabilisation. Si les plus aguerris sauront sans doute gérer les attaques perfides d’ennemis devenus volatiles, les plus naïfs paieront cher leurs innocentes publications sur les détails de leur vie intime disséminés sur les réseaux sociaux et autres blogs…
Comment les moteurs de recherche fonctionnent-ils ? Que gardent-ils de nos requêtes ? Est-il possible d’identifier un internaute en combinant l’ensemble de ses recherches ? Qui remplit le Web ? D’où vient l’information et est-elle fiable ? C’est à ces questions devenues incontournables que cet ouvrage se propose de répondre. »

TABLE DES MATIÈRES

Chapitre premier. — Le renseignement public et privé
L’intelligence économique
Les technologies de l’information
Le Web 2.0
Del.icio.us ou le « social-bookmarking »
L’opinion contre l’expertise
Le renseignement étatique par le Web 2.0

Chapitre II. — Histoire des moteurs de recherche
Intégration du Web 2.0 dans les moteurs de recherche
Étude comparative

Chapitre III. — La veille
Les différents types de veille
L’e-réputation
L’e-réputation des États ou la corruption du buzz numérique

Chapitre IV. — L’accès à, et la manipulation de l’information
Les manipulations boursières, les fausses rumeurs
L’espionnage industriel
Les dérives criminelles (hackers et mafias)

Chapitre V. — Le Web 2.0 et les réseaux sociaux, l’envers du décor
Collecte d’informations militaires
Facebook, MySpace, une source pour les services de renseignement comme pour les malfaiteurs
Portrait d’un inconnu : la fin de la vie privée
Usurpation d’identité
Les réseaux sociaux et l’entreprise

Chapitre VI. — Le contrôle de la validité de l’information
L’absence de confidentialité des recherches sur Internet
Recoupement des requêtes
Les cookies
Anonymat et préservation de la vie privée

Chapitre VII. — Organisation de l’information
L’information structurée
L’information non structurée
Les applications de type Desktop Search
Comparatif
Les risques liés aux outils de recherche Desktop
La recherche d’informations dans une organisation

Chapitre VIII. — Un savoir-faire français
Numérisation
Recherche sémantique
Text-Mining
Veille
Linguistique : l’analyse sémantique verticale

Chapitre IX. — Perspectives
En entreprise
Dans le monde du Search

Conclusion

Glossaire
Bibliographie et Webographie

 

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :